Qui ?

header-background

La compagnie Amarante est implantée au Vigan, dans le Gard. Elle a été fondée en 2007, suite à la rencontre de différentes comédiennes sorties de la même formation : l’Ecole Internationale de Théâtre Lassaad, à Bruxelles. Elles se rassemblent autour de la pédagogie de Jacques Lecoq, qui se base essentiellement sur le théâtre dit « de mouvement ». La compagnie se développe dans l’esprit d’un théâtre populaire, en défendant la qualité et l’exigence artistique à la portée de tous. Elle vise différents publics en créant des spectacles pour les adultes, mais aussi pour le jeune public jusqu’aux tout-petits. Au travers des mises en scène contrastées, on retrouve cette « pâte » du corps en mouvement, avec des techniques de jeu variées : cinéma muet, mime, danse, chant, marionnette ainsi que des textes forts et poétiques, qui nous questionnent ou nous démangent.

Toute l’équipe décide de porter ce nouveau défi artistique, coordonner une oeuvre artistique collective jouée par des amateurs et des professionnels, habitants du pays viganais : une aventure humaine avant tout !
www.compagnie-amarante.com

Colinda Ferraud, metteuse en scène et comédienne, est à la coordination artistique du projet et à la réalisation.
Passionnée par le travail de choeur théâtral, elle part à la rencontre d’amateurs et de professionnels, de débutants et de confirmés, d’associations, de classes, et, par le biais d’ateliers ou de «commandes» auprès des responsables d’ateliers, elle mène la danse…
En partant de la matière artistique qui sort de ces ateliers, des histoires qu’elle glane et de la richesse artistique des cultures locales, elle écrit une histoire simple, sur fond de tissage humain et de fileuses contemporaines, comme un prétexte pour parler d’histoires d’amour et de rencontres humaines.

Camille Gil, réalisatrice, est  passionnée de couleurs, de formes et de gens, elle fait ses premiers pas dans le court métrage de fiction puis prend un virage plus net vers le documentaire. Elle réalise et monte ses vidéos  avec un intérêt prononcé pour les thématiques sociales et les processus de création. Elle travaille actuellement en lien avec des plasticiennes, des artisans, des travailleurs sociaux et un collectif de théâtre social et solidaire : « Salauds d’ pauvres ». De ce dernier est née la rencontre avec Colinda via Véronique Coirre ( metteuse en scène du collectif). Une comédie musicale avec les habitants d’un village?!!  C’est-à dire des couleurs, des formes, des gens et tout à coup la réalité qui semble venir dépasser la fiction?!!… Un projet d’envergure, de liens et de cœur que Camille a tout de suite adoré.

Pierre Etienne Husson, musique et informatique, ça peut faire bon ménage … tout est dans le langage …
 » Après un parcours entre jazz, groove, chanson, musique de théatre, installations sonores, et musique à l’image (pub, jeux, films), j’ai découvert un chemin (parfois paradoxal) entre le jaillissement naturel d’une improvisation et la rigueur logique d’une programmation.
L’algorithme musical est vibration, l’écriture instrumentale ou orchestrale est un programme émotif, un langage qui en traduit un autre, le plus ancien et le plus moderne.

Ainsi, hybride de la musique préhistorique et d’aujourd’hui, je conçois, fabrique et fais résonner les instruments/machines rustiques et sophistiqués dans une grande symphonie hétéroclite et organique, comme les traits sinueux d’un code morse à déchiffrer, une partition aléatoire tissée des fils vivants de nos universelles émotions .
Je prends ici en charge la réalisation de la bande-son du projet, avec comme tâche principale de proposer à tous de participer à la création musicale, d’encadrer, uniformiser et lisser l’ensemble de toutes les séquences sonores et d’apporter ma touche personnelle quand cela sera nécessaire…
A vous de jouer ! »

Les associations viganaises se joignent à cette aventure artistique en créant morceaux musicaux et chorégraphies pour l’occasion ! Nous les remercions vivement pour leur inventivité !

Elsa, l’administratrice de la compagnie, est à la production du projet.

L’école publique du Vigan !

La grrrande équipe de bénévoles et la troupe !!!!! Depuis quelques mois une très belle équipe de bénévoles se met en place : des habitants du Vigan et alentours sont venus proposer leurs riches et multiples savoir-faire …
Les bénévoles se réunissent en équipes et préparent le tournage et le festival. Par la suite, toutes les petites mains d’un jour et les grands coeurs de toujours pourront nous rejoindre pour mettre la main à la pâte ! Un immense merci à toutes ces personnes qui se sont jetées à l’eau, à l’écran comme aux manettes, et  sans qui ce projet ne pourrait voir le jour :

 

Amandine, Amel, Anna,

Anne, Anne-Lise, Armelle,

Arthur, Arne, Audrey, Babeth, Béa,

Bernadette, Bernard, Bertrand, Boulam, Bruno,

Camille, Caroline, Catherine, Cathy, Céline, Céline, Charlotte,

Cécile, Chantal, Christine, Christiane, Claire-Anne,

Clémence, Coline, Corinne,

Delphine, Denis, Didier,

Dominique, Élea, Elsa, Élise,

Esma, Elvine, Émilie,

Fabienne, Fanny, Félix, Florence M,

Florence P, Frank, Francis, Fred, Frédo, François,

Frida, Ghislaine, Géronimo, Gibou,

Hassan, Hadrien, Hélène, Héloïse, Jean-Louis,

Jean-Pierre, Jeff, Jocelyne,

Joël, Jude, Juliette,

Julien, Justine, Karine, Kayla, Katharine,

Laurent, Léa, Leila, Leïla, Lilian,

Loïc, Loïse, Luc,

Macéo, Manon, Manu C, Manu G, Marc,

Marie, Marie-Bernard, Marie-Jo,

Mariel, Marion, Martin, Mathys,

Maxime, Mimouna, Monique, Najet,

Nathalie B, Nathalie G, Nathalie L,

Nicolas, Nesta, Nicole B, Nicole P,

Océane, Odette, Odile B, Odile R,

Olivier, Pascal J, Pascal V, Pierre-Etienne, Pépé,

Rodolphe, Romy, Sarah, Redwan,

Sandra, Samantha, Ségolène,

Sandy, Serge, Salif, Sheinez, Sophie,

Stéphane, Suzan, Suzanne, Sylvie,

Théo, Thieri, Thierry, Tiseb, Uto,

Véronique C, Véronique H,

Virginie, William, Yannick, Yaëlle,

Yohan, Yves, Zora

et tant d’autres bénévoles et acteurs d’un jour !